Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

Contre le hollande bashing

24 Novembre 2013, 12:57pm

Publié par pascal doyelle

Contre le hollande bashing
Tout ceci est largement, cet acharnement, et probablement orchestré ; on sait trop bien que la droite n’accepte jamais que le pouvoir soit de gauche (même si il faut appliquer à les guillemets à « de gauche », tout comme à « la droite »). Orchestré ceci est non pas un complot décidé forcément mais ne serait-ce qu’une coïncidence d’intérêts (des groupes de presse, des partis, des partis d’opposition ou d’agrégation, des écolos aux communistes, des corporatismes, publiques ou privés, les bonnets rouges, les pigeons, poulets ou affiliés, etc). à quoi on ajoutera les éléments objectifs ; la main mise par le système ultra libéral sur l’ensemble de la planète et la mort des Etats (l’Europe qui aurait du appuyer les Etats, est pensée comme destruction des Etats, par ses décideurs mêmes et la logique très bizarre, étrange, anglo-saxonne pour tout dire, ce qui est un comble).
Qu’il y ait une faiblesse d’action malgré une programmation assez intelligente de la gauche, au pouvoir, ne doit pas nous masquer néanmoins que probablement elle est en position d’attente ; elle protège les acquis sous la pression invincible des mouvements de capitaux. Soit dans l’investissement potentiel sur la France, soit sous le poids effarant et absurde et profondément injustifiable des dettes, des dettes hétérogènes dont aucun peuple n’est coupable, ou cause, et du transfert de ces pertes immenses sur les richesses de chacun.
Le pouvoir de gauche tente donc de minimiser les effets dévastateurs (dont la cause est le remboursement indu des dettes exorbitantes et spoliatrices et absolument hors de contrôle des Etats et qui ne sont pas dues aux Etats, mais à l’indépendance anarchique des capitaux), mais comme tout autre Etat il ne peut pas ne pas se soumettre aux additions et soustractions numéraires ; s’il faut payer, il faut payer, quelle que soit l’injustice de ces « dettes ».
Le plus inquiétant est l’attitude des oppositions ; en interne ou externe à la « gauche ». il parait que de cette situation, telle situation localisée, il est légitime de remettre en question toutes sortes de principes … On profite visiblement de telle difficulté momentanée, pour odieusement, bêtement monter aux créneaux et se faire valoir en opposant à la situation complexe des sortes de simplifications d’une inintelligence crasse ; du Fn aux populismes divers qui font feu de tout bois, puisque ce ne sont pas des pensées (complexes) mais des simplifications qui piochent de n’importe quelle contradiction ; y compris cette manière de vrai-faux racisme, chasse aux chômeurs, aux petits profiteurs du système (alors que les organismes en sont réellement ici et là les escrocs), et ceci sans parler des évasions fiscales et des milliards qui échappent à la richesse nationale tandis que l’on use et abuse des ponctions, sous prétexte de nous « responsabiliser » et l’on assiste donc à l’épuisement par quelques uns d’un système clos dans le système général, à l’épuisement des peuples, à la captation des richesses nationales et des personnes réelles ; l’argent va à l’argent, le mini système de la richesse, intégré, absorbe le système général de la Richesse commune.

Commenter cet article