Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

N'appartient pas

27 Juin 2007, 21:55pm

Publié par zward

Il ya quelque chose assurément de cela : ça fait partie de la langue.

Mais je crois que la langue n'est pas tout : il existe un élément déclencheur autre : se priver de ce fondement c’est se couper les genoux.

Les points de vue autres que ceux de notre occident, notre culture, parlent à ce niveau là ; au point de fondement, et on peut intimement les critiquer mais à la hauteur de ce point de vue. Et ça n’est pas du tout la position qui gène, en rien, mais ce qu’il en veulent tirer : les grecs ou Descartes , au même niveau, en extraient un efficace, une effectivité fondatrice tout autre. Mais c’est du même centre que ça vient.

Donc il faut comprendre par métaphysique occidentale ou ontologie du sujet, une performance réelle ; si l’homme a de l’être culturel, il peut de ce fait modifier son être en fonction de sa culture ; et lorsque Descartes bascule la réflexion, il remodèle l’ensemble, cad notre être. Descartes nous parle peut-être moins, mais c’est qu’il est devenu, pour nous, si évident … (bien que cette évidence soit difficile à exprimer … en quoi ce n’est pas fini … en quoi ça n’existe que de réinterprétations supplémentaires, qui ne sont pas contradictoires).

Mais , plus proche, Sartre a effectivement ouvert des portes, qui étaient fermées …

Il vrai qu’il est difficile de saisir pourquoi cela s’amène uniquement, dans l’enceinte de la « culture » qu’ontologiquement, mais ça semble invincible.

C’est comme de se situer tellement dans le langage que l’on passe par-dessus le mur. Il existerait dans le langage un point qui ne lui appartient pas.

(cad qui n’appartient à personne ni à rien)

Commenter cet article