Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

Le moi ontologique

16 Septembre 2007, 13:27pm

Publié par zward

Cad que ça se situe dans l’ouverture qu’est le moi sur ce qu’il en est du Donné : du monde là, tel qu’il est là, dans l’activité d’un moi, qui est toujours en activité … cad qui produit toujours son être propre. Du monde tel qu’il est là mais tel que les mois ne le connaissent pas ; il n’a jamais existé de monde pour le moi.  Aussi va-t-il s’en emparer. Le monde tel qu’il va se révéler au moi. De ses parcours le moi va dévoiler le monde ; le monde en tant qu’il est parcouru par un être humain dont l’essence est construite comme Moi.

Cela paraît évident d’un côté. Et effectivement toujours des mois ont existé, mais l’ordre social l’autorisait plus ou moins. Et même bâtissait une hiérarchie de « réalisation de soi » … L’esclave ou le serf ou la femme, ne pouvaient affirmer leur moi aussi réellement que le roi, le seigneur, le maitre… Ainsi le Moi comme statut est bel et bien une finalité interne très précise et influente, finalisante.

 

Mais aussi la réalisation du moi souffre apparemment d’une indigence, ou d’une hétéronomie, ou d’une finitude qui semble noyer dans l’immédiat sa conception.

Or que se passe –t-il ? Le moi c’est ce qui a affaire au donné. Le donné est le même, pour tout moi où qu’il soit. Tout moi va donc prospecter la réalité selon une universalité découverte.

Tout moi est ainsi comparable à une essence. Cad à son concept.

Ceci permet de comprendre cela : le moi est une réalité (en soi) à comprendre et à stabiliser.

Le moi n’est pas seulement ce qu’il est pour lui-même, une intentionnalité qui désire (sous entendu ; un peu n’importe quoi ; soit l’immédiat, soit sa propre réconciliation psychologique ; de la facticité), n’est pas seulement cette finalité indéfinie qui consomme de la réalité. Il est aussi un statut en soi ; cad ontologique.

Commenter cet article