Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

descartes et la démocratie

29 Octobre 2007, 21:48pm

Publié par zward

Il y a un mal fou à comprendre la démocratie ... à la comprendre de l’intérieur, du dedans de notre être. Pourtant on y est réellement depuis suffisamment longtemps (depuis la scolarité obligatoire pour ainsi dire ; en quoi la démocratie est culturelle, tandis que politiquement le 19ème n'était pas vraiment un exemple démocratique, bien qu'affirmé).

Du mal avec la démocratie , parce que chacun veut avoir raison (pour faire simple) , mais que la démocratie suppose que personne n'a raison en soi, et que la vérité n'existe que du mélange et naît des conflits, des heurts et des compromis ... et de la trame historique réelle, des enjeux, et surtout des inventions (technologiques ou comportementales, mais les inventions comportementales ne sont elles pas elles-mêmes technologiques en leur ordre)

Ce qui revient à dire que la vérité, le Savoir (dans une décision, un projet, une organisation), n'est pas dans les volontés (qui s'opposent et ne voient qu'elles mêmes), mais dans la connaissance qu'amène l'opposition des volontés. Ce qui est en soi dur à avaler ...

En somme la démocratie nous oblige à être intelligents...

À être intelligents, en plus et hors des volontés que nous sommes... on retrouve Descartes ; la volonté dépasse l’intellect.

Remarque ; que la volonté dépasse l'intellect... c'est du Descartes très nettement parlant ...

 On est à l'intérieur de Descartes depuis trois siècles.

Dans la difficulté de trouver l'intellect qui raisonnerait notre hyper volonté (nietzschéenne, qui ne sait nietzschéenne que depuis ... Nietzsche ... la philo a toujours raison).

Cad de trouver le ou les concepts qui organiseraient la réalité qui nous déborde du fait de l'énormité de nos volontés.

En sommes-nous capables ?
Pas si sûr.

Commenter cet article