Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
instants philosophie

la vraie vérité de pile-poil du début du 20ème

9 Décembre 2007, 12:03pm

Publié par zward

La vérité dont nous entretient sans cesse la philo, si elle y tient tant que cela, c’est parce qu’elle la crée.

Toutes les tentatives de reprendre objectivement (selon n’importe quelle objectivité réalisable, logique, sociologique, psychanalytique, structuraliste, etc), n’atteignent pas le bas du pied des marches.

Ça découvre énormément, mais ça ne remonte pas jusqu’à l’essence même du processus.

Autrement dit, ça n’existe, historiquement, qu’à l’intérieur du cercle ontologique créé.

Pour faire court ; personne n’est passé au-dessus de Descartes, de Kant, de Hegel .

On est encore dedans le cercle magique improvisé. C’est juste que le cercle nous a lâché dans le monde indéfini. Et que l’on croit par cela que l’on est plus éveillé que jadis.

Les maitres du soupçon, Freud, Marx et Nietzsche, sont tout l’inverse de ce pour quoi on les donne.

Freud élabore l’inconscient littéraire, Marx la fable historique, et Nietzsche insuffle au créateur-artiste le sens de toute l’historicité. Bref c’est la remontée poursuivie par d’autres moyens que métaphysiques, de la pleine et entière aventure intellectuelle et culturelle humaine, contre un monde de ferraille, de nerfs et de lourdeurs. 

Ajoutons Heidegger, qui ne fut pas le dernier grand négateur  du siècle ; que réaffirme t il ? Que la parole parle poétiquement de ce qui vient hors contrôle de là où ça vient. (mais c'est quoi, où ? )

 Ou encore Lacan ? Mais qu’enveloppe-t-il ? Que la parole est cachée … dans la parole, qui devient culturellement de si terriblement éloigné du petit moi qui la supporte. Ça remonte ! ça remonte !

Commenter cet article