Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

la Modification (de l'intégration humaine)

27 Décembre 2007, 22:15pm

Publié par zward

Toute société humaine est une intégration ; elle prend une part du Donné (de ce qui l’entoure et du donné qu’elle est pour elle-même) et en forme une représentation. Toute société humaine tend, quelle qu’elle soit, à se refermer sur sa propre légitimation , cad sa propre régulation (il faut bien qu’elle se régule, de même qu’il faut bien qu’elle se représente à elle-même et se transmette ), et elle est toujours coercitive par rapport à ce qu’elle pourrait être, en même temps que souvent libératrice par rapport à ce qui la précédait , et cela se répète toujours, et même en démocratie :  cette représentation humaine, de quelque monde humain que ce soit, tend à se refermer sur soi.

C’est donc à cela que s’attaque la philosophie ; ou plutôt … c’est par cela qu’elle s’impose culturellement comme immanquable ; autrement dit, on a nommé cela « philosophie », mais c’est une fonction qui ne pouvait pas ne pas paraitre dans l’humanisation.

À savoir : modifier l’intégration générale de tel monde humain, de tout monde humain, dans son Donné, dans tout Donné. Lui indiquer que ; contrairement à ce que ce monde humain croit, il est soumis à plus grand, plus grand que son cercle fermé d’auto justification et régulation.  

Qu’il existe un cercle plus éloigné que le sien donné.

Il se trouve que cela, cette perturbation, ne peut venir du dehors ; parce que tout élément perturbateur sera traité comme simple extériorité et n’ayant aucun rapport avec l’intégration qu’un ordre humain constitue pour lui-même, il ne pourra réellement modifier, sauf en périphérie, cette unification humaine, toujours bricolée. Et qui tient à elle-même via sa Hiérarchie.

Aussi est-ce du dedans que l’humain fût soumis à une exigence autre. On lui prouva en développant l’essence, la nature même de l’esprit, cad de ce qui prononce toute représentation, que l’unité humaine donnée n’est pas toute l’unité souhaitable.

Commenter cet article