Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
instants philosophie

le 20 ème et les Gens (1)

30 Janvier 2008, 14:50pm

Publié par zward

Non seulement cela doit être nuancé, mais surtout en partie combattu ; le dit pessimisme est aussi une manœuvre globale, parce qu'il institue comme repères la "culture " ... laquelle ?
Celle du 19 éme ? La Grande ?
Mais Rimbaud était lu par combien de personnes ?
1 ou 2 % ?
Corneille ? Par 5 % de la population urbaine du 17éme ?
(et encore )
mais de ces auteurs on nous a installé un panthéon ; et ce panthéon devenu un critère de distinction sociale culturelle ou hiérarchique ... et qui s'autorise ensuite à ceci ;
mépriser le peuple d'en bas , et viser l'instauration d'une espèce de vision moralisatrice , ainsi légitimée, vision qui elle-même peut bien revenir du pétainisme ou du piétisme US , mais qui de toute manière est une réaction ... réactionnaire ; cad que la moralité (ou l'inculture stigmatisée, enfin de cette culture là) croit être la réponse aux problèmes réels et fait l'impasse sur ces problèmes justement.
Mais la question qu'il faut poser ; a-t-on jamais autant créé qu'en ce 20 éme siècle ?
Non.
ne serait-ce que parce qu'il n'y eut jamais autant de personnes ayant accès aux signes (arts ou littératures, bd ou rock et pop, cinéma inventé par et pour le 20 ème , jazz, enfin bref , la liste de nos créations est longue )
la vision d'un monde humain inculte se fonde sur l'image qu'ont nos élites du peuple ; une image caricaturale , utilisée, idéologique , et qui permet d'ouvrir les vannes de la consommation culturelle idiote ; l'idiotie n'est pas chez les gens ou les jeunes , elle est dans le regard des "élites'.

 

C’est qu'il s'agit de faire le contre point ; et de ne pas tomber dans le panneau, du tout est à jeter, du pessimisme moraliste qui valide les retours des vielleries (du panthéon culturel au marxisme recyclé, de l'autoritarisme idéologique au moralisme aveugle).
et que les milliers de personnes qui jouent du pipeau ou de la clarinette , classique ou jazz, les peintres du dimanche et les écrivains amateurs , c'est de ceux là dont on ne parle pas ... et du reste le système de starification est pour constamment nous rappeler  que ; n'écrivez pas !! Ils y en a qui sont payés pour ça et parlent à votre place ... pas de chance, les blogs par ex, prouvent que même si ils n'ont rien de spécial à dire, les gens, il s'en trouve plein qui disent, et quelque chose...
En gros n'oublions pas qu'il y a un siècle, nous étions tous paysans et ouvriers illettrés...
Qu'on ne peut pas demander a priori à quiconque d'être Baudelaire ou Baudrillard.
Que ce ne serait pas raisonnable ; et que si la télé abrutit les éveillés , elle a réveillé les milieux fermés et cloisonnés, quoi qu'on en dise au vu d'un point de vue qui serait évidemment plus exigeant ; que l'on accepte tous plus ou moins en partie,(puisque pour chacun , la culture, la morale , la politique sont des repères servilement connus) mais serait-ce au point de ne pas essayer d'apprécier convenablement le déroulement de ce devenir là ; le devenir des gens.
Il faut aussi élaborer les instruments de compréhension de ce qui s'est positivement déroulé depuis, et non pas rejeter l'ensemble dans une sorte d'appréhension rétrospective qui juge d'une hauteur qui n' a pas à être nécessairement introduite , si l'on veut comprendre non pas pourquoi tout le monde n'est pas Baudelaire... mais pourquoi tout le monde est devenu Céline ...
(Céline , entre autre exemples, a débordé sur toute l'expression, la faculté d'expression, du siècle)

Commenter cet article