Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

l'être en plus

2 Mars 2008, 20:48pm

Publié par zward

La philosophie dit explicitement ce qui est tel cela est pour-nous. On sent bien que ce qui cause problème c’est le pour-nous. Mais la philosophie lorsqu’elle affirme (ce qui apparait comme une « affirmation ») qu’il n’existe que le discours pour « être », veut bel et bien marquer que c’est seulement dans un discours (qui se sait et qui nous sait, bien qu’on le veuille et parfois malgré qu’on ne le veuille pas) que l’on connait, quoi que ce soit. Il peut exister des tas de discours, séparés, de tel ou tel objet, mais il est au moins un discours qui exprime au maximum le dire,  et au maximum de l’explicite. Cad qui pousse la clarté de ce qui est énoncé au plus loin. Puisqu’il postule que si ce qui est exprimé n’est pas clairement exprimé, cela ne vaut qu’à peine.

Dés le début est donc affirmé ce qui ne peut être contredit ; la norme du discours est la clarté. Tout discours qui ne se l’impose par principe, au moins, ne s’exprime dorénavant plus au même niveau.

On peut encore bien sur avancer des propositions spirituelles, ésotériques, artistiques, etc. C’est juste que la norme d’une parole mesurée (cad cohérente, mesurée par sa propre rigueur mais au vu et au su de quiconque, s’exposant à être contredite constamment), nous permet de passer à un autre niveau.  Qui délaisse certes l’appréhension révélatrice ou inspiratrice (qui autorise toujours de l’implicite, ce qui est très bien, d’autant qu’il peut exister un implicite extrêmement élevé et ouvrant d’énormes perspectives ou incruste en nous des possibles devenirs, là n’est pas la question), et considère que la réalité est entièrement là, réalisée, de fait, et que par conséquent l’être de l’homme est en plus ; que l’homme se doit de créer cette part de lui-même qui , elle, n’est pas acquise du tout naturellement ou de l’expérience seule , mais qu’elle doit être ajouter au donné.

Commenter cet article