Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
instants philosophie

amour - contenus (2)

28 Mars 2006, 20:16pm

Publié par zward

Plein de replis ...

Les contenus nous sont étrangers , à nous mêmes , mais n'existent qu'en acte , cad face à l'autre.

Mais "face à l'autre " cela ne dit pas ce qui est ;
ce qui est , c'est que je SUIS en l'autre , cad je tends à me regarder via le regard de l'autre ;
aussi je préjuge de " ce qu'il en est de l'autre " ... je lui investis un nombre plus ou moins considérable de contenus ... les siens , de contenus , je ne les sais pas ... je les imagine ... les imaginant , dont je n'ai aucune science , je suis bien obligé de les fournir ... je les tire par force , de moi-même ... j'avançe ainsi en ce que j'attends, en ce que j'espére ,et  je commence de lier tout un ensemble :
le moi et l'autre moi s'emmêlent , ce n'est pas seulement que cela installe une forme , le lien d'y ETRE , en l'autre , mais que cela crée un contenu global , soi , qui se mélange d'un autre contenu ...
dont , soit dit en passant , on n'a aucune idée précise ... qui est tout entier quasiment construit de toutes piéces ... ce qui réclame une foi assez extravaguante ... une foi culturellement établie, et désignée comme le paradigme de tout vécu ... mais qui est aussi à n'en pas douter , une structure intégrale de toute conscience ... la nécessité de se savoir , de se vivre sous l'amoureuse présence d'un regard-autre ... d'un corps-autre ... de gestes que l'on ne sait pas ... de mots dont on ne sait pas où ils conduisent

Cette incertitude est une difficulté innommable ... mais en même temps c'est elle qui produit ... qui produit que nous produisons ... nous produisons du "nous-mêmes" , mais dans le mélange avec l'autre supposé : ainsi il ne s'agit pas seulement de metrte à jous ce que nous sommes qui n'existe , bienque déjà en nous , que face à l'autre , mais aussi de re-lire , de ré-intépréter ce que nous sommes , sans le savoir, dans l'acte-même , en état d'expérience réelle ; pour le dire autrement , nous considérons l'autre comme la chance , possible , de se ré-écrire soi ... ad : de se libérer ....

Commenter cet article