Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
instants philosophie

Le verrou

20 Novembre 2008, 17:42pm

Publié par zward

Qu'une société humaine se représente implique que ceci ou cela, ne trouvant pas du tout de représentations dans la visibilité, n'existe pas. Ceci ou cela, qui est tu, non exprimé, n'existe pas pour cette humanité là. Dans la mesure où une société humaine n'a affaire qu'à sa propre direction, son orientation dans le monde, elle se referme nécessairement ; sa communication veille à ses propres intérêts, et sa communication n'est pas, jamais, par conséquent déliée et située hors de ses activités, comme la communication interne à une société peut le concéder immédiatement ; elle transmet afin d'organiser l'activité et l'action.

C'est donc à une transmission chargée et peu ouverte que l'on a toujours affaire. Cela forme bloc, bien que du dedans, étant happé par sa propre ouverture que l'on est pour soi-même (comme Moi, qui se définit comme projet, on le sait, et ouverture vers donc), on ne sache pas où et comment cela se referme ... c'est que depuis que fût institué le Moi comme centre, chaque moi se produit, soi, selon une rébellion intérieure, qui l'extrait de son extériorité à lui, bien à lui, et l'oblige à s'inventer.

Aussi constante que soit cette pression, elle reste fondée dans et pour un moi ; ce qui se transmet d'un individu à l'autre, c'est son état de moi ; cad la reconnaissance (de l'un par l'autre), et ce non pas gratuitement, mais afin que l'on soit assuré que toute espèce de transmission, qui viendra, qui viendrait éventuellement, puisse réellement se transférer selon cette forme-là, et non pas selon un autoritarisme, ou selon une folie, ou selon un communautarisme. Ou donc selon une fondation non éprouvée et/ou qui aboutirait par ex et essentiellement, à l'annulation de cette forme-là d'humanisation ; qui contredirait à la forme du « Moi-même » je dis « ceci ». Instituant une responsabilisation, certes, mais aussi déjà une approche de tout objet ; on sait que un tel obéit à la logique qui concrétise la multiplicité (des sources de réalités) plutôt qu'il n'obstrue l'accession à toute réalité par un contenu quelconque (de subjectivité trop folle ou de communauté trop erronée). La responsabilisation est une conséquence de l'approche spécifique ; on est en soi même auteur de ce que l'on dit et ce que l'on dit est ce qui démontrable ou montrable (cad ne s'effectue dans l'imaginaire ou l'entendu, le consensus erroné, ou du moins est vérifiable de ceci même qu'on le dit, soi, et donc contrôlable).

Mais tout cela, ces transmissions accélérées et accélérantes, ne sont pourtant pas suffisantes. Pourquoi ? Parce qu'elles rendent impossible l'accord préalable. Rendent impossible toute projection au-delà du statut du moi.

Soit ; le défaut d'intelligence laquelle est verrouillée par cette institution libre, sans doute, mais limitée par elle-même. Par sa structure psy. En quoi il est concerné dans son unité même, laquelle ne contrôle plus rien, et est incapable de percevoir l'extension de sa réalité, de concevoir l'au-delà de sa réalisation historique.

Commenter cet article