Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

des relations amoureuses - 6

12 Novembre 2006, 11:30am

Publié par zward

Que je reçoive adéquatement l’image de l’autre me permet pareillement d’entrelacé mes images, mes intentions : il s’agit en somme de tisser.

Mais les images que l’on échange, ne sont pas le fondement : elles sont seulement les variations autour d’une forme créée.

Celle des deux points-corps projetés en une fois.

Et ici il convient de bien mesurer : de quelle force la projection peut-elle s’argumenter ?

Parce que ça tape dans la réserve…

Les images ça va, ça vient : l’attachement structurel, c’est une autre dimension.

Ça dépend de la congruence du sujet.

Mais comme pour le sujet qui n’existe que d’un moi (manifesté), l’attachement structurel n’existe que des images : lesquelles sont malmenées par la réalité, toujours ;

Aussi les images ont-elles une double surface : côté le bon retour que j’en ai ou pas de ces deux images ; et côté « je suis fidèle à ce que je pose » , cad au point-corps posé bien au-devant de soi.

Il ne s’agit pas de fidélité, sexuelle, mais d’abord fidélité à ce que l’on cible individuellement.

Cible, parce qu’il s’agit d’assigner une finalité.

Une finalité vis-à-vis de l’être.

Puisque l’on a vu que l’autre point-posé , est un mouvement, global et un , vers un savoir révélant. Un savoir entier. Corps et point en une fois. Dans l’interstice de mouvement duquel le moi sous son aspect d’image de soi (vers l’autre) est à la torture.

Douce ou ténébreuse…

Et de cela ils  jouent …

Et de cela il y est un enjeu de main-mise.

Via les images échangées, il est en jeu de qui occupera le point-corps central.

Cad de qui mènera le sens du point-rond.

Dans quel sens ça tourne ?

En telle relation, bien précise, où cela s’en va-t-il ?

Celui ou celle qui entend le point, est-il mené par le nez ?

Ou sait-il aussi de quoi il se meut, le point ?

Puisque ce sont des masses corporelles qui se déplacent.

Qui se déplacent à l’intérieur. D’elles-mêmes.

Ceci est très important, apparemment, puisque l’on en est très perturbé.

Il ne s’agit pas de visualiser les déplacements d’images des mois.

Appréciations ou dépréciations sont les occasions ou les prétextes de l’autre investissement.

 

La vérité est celle-ci : ils jouent au chat et à la souris : qui sera pris dans le point extérieur, dans le décentrement ? et qui en sortira le premier ?

Commenter cet article