Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

télé réalité

9 Janvier 2007, 21:48pm

Publié par zward

Télé réalité : on les entend bien, les repus, les repus de morale publique : faut pas se faire remarquer…faut pas se laisser aller, y faut se tenir … Alors et que ça dégoise sur les gens qui causent dans le poste, qui ne s’apprêtent pas ou si peu … qui ballochent   de gauche de droite, à rien foutre, à glander, qui causent de çi de ça , des trucs sans intérets ou des histoires invraisemblables, qui parlent de et par leurs mots pas classes, pas du tout, des gros lourds, des chieuses, des pleureuses, des marrantes ridicules, des gueulards, des escrocs, des gens qu’on ne remarquerait pas du tout … la faune, et la flore.

Ah comme c’est bien… !

Et voilà tout est étouffé : glacé de par la mauvaise foi … la frilosité… mais surtout il ne faut pas …IL NE FAUT PAS que les gens causent aux gens… on ne sait jamais, des fois qu’ils se comprendraient … des fois que le glacis des bienséances, cad des classes bien socialisées, des classes sociales… apparaitraît bien net, bien frappé … et que l’on ouvre les yeux : et non il n’existe pas qu’un seul monde, celui de la bienséance glacée et prégnante et pesante et lourde si lourde qu’elle dénie l’esprit même dans son existence … et qui passe par ce langage là , pas celui des ballons tout beaux, mais les bien crottés, les malvenus, les pas représentables.

Alors on censure … on censure non pas tel propos de révolte ou de projet construit (ça , ça passe, c’est très bien , c’est structuré …) non , on censure la parole, le langage, cru …celui qui vient d’en-dessous … celui qui ne parle jamais officiellement … ainsi donc … il est une manière officielle de parler ... qui recouvre toutes les différences structurées, si bien ordonnées, et un langage, une parole qui depuis longtemps assiège les mass-médias …

enfin la télé se trouvât : les êtres humains essaient de parler aux êtres humains, et de parler d’eux-mêmes selon leur mots, leurs gestes, leurs expressions.

Aussi grand retour de l’impératif humanisateur fadasse !!

Des expressions, certes, du pittoresque , mais canalisé … on scénarise… on invente des histoires, cad des conneries : le retour de la glace mentale qui refroidit les neurones, restructure ce qui ne l’est pas selon un regard extérieur mais laissait poindre une sorte d’intériorité invraisemblable … fini, terminé … le retour de la moralité débilitante ? mais c’est à cette seule fin : que les mass-médias ne soient pas l’expression brute, voir brutale des gens eux-mêmes… faut pas que la télé appartiennent aux gens … faut une caste … journalistique ou politique, « culturelle » ou bien policée ! mais une caste !!

Soit-disant pour que ça ne dérive pas et que, en somme, ces petits ducs aient à charge d’élever la masse … élévation ! Élévation !!

Mensonge.

L’éducation des foules, on se garde bien d’éduquer !! et depuis cinquante ans de boulimie mass médiatique, on distrait … rien de plus … Que l’on présente des miroirs inatteignables …, ça, oui, des héros … ou de la guimauve enrobé de « sens » tout fait , tout fait, écrasant  : mais pas des visages réels, pas ceux des gens eux-mêmes … car, en ce cas, la proximité même des expressions est telle et serait si frappante …

tend moi un miroir que je me regarde,

que je vois qui et ce que je suis …

à partir de là, ça commencerait à m’émouvoir, bien loin, et je pourrais rejeter ou accepter …

en utiliser les bribes, les chocs, les bizarreries si communes, les énormités, les détails, plain de détails … ma propre panoplie de détails … pas celle si habituelle des scénarios érodés, des bien sentis, bien significatif : il faut haïr le significatif !

Mais le glacis des héros, des élus, des présentateurs, des journalistes, des producteurs bien emmerdés par les débordements au point de créer tout exprès des redistributions de rôles dans , cette fois, des « pseudo réalité s », et que la réalité soit recouverte …

le glacis de la caste, ça apprend quoi ?

A se taire.

Ils parlent à la place des gens.

Commenter cet article