Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

aprés la philosophie : la philosophie

26 Janvier 2007, 22:52pm

Publié par zward

Tout ce qui est écrit depuis Hegel : qui réalise la philosophie,( telle qu’il le dit) ; est l’ensemble des aventures des mois qui se débattent vers leur sujet. Le sujet que tous ils sont : un seul.

Kafka ou Artaud ou Rimbaud ou Céline; c’est tout un. Un seul.

Ou techniquement : intentionnalité, ontologie,  Sartre, Lacan.

On n’y est pas par hasard : le sujet menace : il est la seule vérité aspirante, inspirante : il souffle du grand dehors et crée le grand dedans : celui de l’extériorité insupportable.

Le délire d’exister. Mais pris et repris mille fois : au travers des vécus : cad en tant que chaque vécu veut extraire de soi la quintessence de l’être réel : pas celui de l’Etre.

Pas celui de l’Etre qui absorbe la quête des mois dans tous ses petits objets : (qui finissent par le définir lui comme moi, en quoi est sa fonction : le moi peut se croire ceci ou cela, ça le motive … mais sa réalité objective est et n’est pas sa motivation subjective).

Mais celui de l’être : là.

Et on peut croire que l’exploration des vécus par les sujets qui existent ces mois volontaires et téméraires, que cette exploration serait livrée au n’importe quoi, au détail, au petitement.

Il n’en est rien.

Non seulement le sujet transmute tout en universel : c’est SA capacité propre. Mais le monde lui-même vient au secours du sujet-coincé dans son moi … ce sont les grands vagabondages de Rimbaud… les creusements indéfiniment présents de Céline…les décorticages de Sartre…

Nous sommes au monde.

Le vrai.

En quoi donc la philosophie a quitté depuis deux siècles la « philosophie » , réalisée depuis Hegel en une fois définitive, pour s’excommunier dans l’autre monde ; le monde des non-mois, le monde ou « moi » n’a pas, plus court : là où le moi n’a jamais eu  lieu.

Ou plus exactement : là où le moi est une partie interne à l’extériorité.

 

 

Commenter cet article