Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

archéologique du moi

12 Septembre 2007, 11:15am

Publié par zward

Inidentifiable. Et d’autre part, hors réflexion.

Parce que ce qui a produit un tel monde, c’est le Sujet, comme entité culturelle maximale.

Tous les discours entourent le Sujet comme idéal. Il est l’opérateur idéalisé de tous les projets ; source de par son effort, ou finalité des moyens inventés-découverts.

Mais le Sujet fût produit alors que l’État et l’universel n’étaient pas réalisés.

Le Sujet était, en tant qu’idéal, ce qui garantissait l’authenticité de la venue future de l’État.

L’État ou le règne de la citoyenneté. Le règne de l’universel, en et par chacun.

L’idéal formel absolu, mais forme qui se prenait et surtout se présentait comme un contenu de cette forme. C’est qu’il devait s’imposer culturellement : il devait parcourir la totalité de la représentation humaine et chasser les autres entités. Ou plus subtilement, récupérer à son avantage en déformant le connu et le symbolique, jusqu’au conceptuel.

C’est cela qui a créé une culture au sens habituel.

Parce que le Sujet manifeste une unité qui évidemment n’apparaît pas seulement philosophiquement, mais dans tout le registre de la culture. Arts, inventions et sciences.

La manipulation des signes à partir d’une seule plateforme universelle.

Le Sujet s’il n’est pas un contenu, est l’opérateur décisif.

La réflexion qu’il entretient, c’est pourtant ce qui s’installe dans l’historicité et disparaît.

Disparaît en tant qu’État, d’une part comme en tant que vécu d’autre part se réalise.

Ainsi la non réflexion du moi, qui ne peut plus se vouloir comme sujet (n’étant plus idéal, mais réel), est aussi la réflexivité en acte du moi qui doit élaborer son vécu comme tel.

Mais cela accompli, il y a perdu son sujet. Qui pourtant constitue son architecture historique tandis que pour sa part, il réalise une architectonique : cad une invention de sa matière même.

Tout ce qui parait dés lors lui est propre.

Commenter cet article