Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

hiérarchie-démocratie-philosophie

27 Octobre 2007, 11:14am

Publié par zward

Il est vrai que nous avons beaucoup de mal à comprendre l’ambiance «symbolique ». Et bien que nous pensions y échapper, dans notre atomisme, il est certain que nous obéissons aussi à ce qui dans quelques siècles (si on y est encore) paraitra du pur et simple mécanisme culturel.

Personnellement, et ça reprend le texte, je crois qu’il faut partir de l’information ; il y a des tas d’informations partout qui nous viennent du monde, des autres, de l’organisation sociale, et il faut bien l’organiser, que ce soit en transmissions ou en échanges. Le seul agent réellement actif c’est l’individu ; c’est lui qui traite de l’information. Tant que l’on ne développe pas en chacun la capacité de gérer à peu prés individuellement l’information, celle-ci se présente sous une forme quasi « magique » ; au sens où quelques uns (la plupart du temps par dynastie ou famille spécialisée en somme, cad qui baignent dans une telle ambiance de mise en scène, ce qui appartient  aussi à nos dynasties économiques …) sont visiblement aptes à utiliser ce qui tout un chacun ne conçoit même pas.

Mais il s’agit d’un apprentissage interne à telle ou telle culture, et lequel apprentissage se « démocratise » lorsque chacun est reconnu, peu ou prou, comme ayant aussi le pouvoir ou la capacité d’utiliser les signes. Cad de lire le monde comme –ci ou comme-ça.

Ce qui n’enlève rien à la révolte continuelle, évidemment sporadique mais bien que sporadique, à chaque fois, comme elle redistribue le pouvoir de quelques individualités à une plus grande quantité, ce qu’elle établit devient immanquable et nécessaire.

La question est ; qu’est-ce qui a permis que la redistribution (du pouvoir) ait pu quand même s’organiser ? (et pas délirer dans tous les sens … quoique … il faut bien remarquer que parfois ça a déliré n’importe comment, cad dans des bricolages)

Cette organisation qui rend quand même cohérente l’humanisation (en gros) me parait tout simplement explicitement exprimée par la philosophie ; cad que c’est là que cela se dit adéquatement. Et les idéaux philosophiques ont absorbé(ou systématisé ou révélé ou simplement accentué) la substance même d’une telle possibilité, la redistribution du pouvoir en plus ou moins chacun.

Commenter cet article