Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
instants philosophie

l'Histoire individuellement

15 Février 2007, 18:39pm

Publié par zward

La loi individuelle philosophique consiste à penser, ou se rendre compte, que ce qui sera vécu ne sera pas nécessairement activé si l’on ne s’en soucie pas.

L’être de l’homme est toujours essentiellement réalisé.

Mais ce qui est, n’est pas immédiatement monté en conscience.

Il n’est pas d’essence personnelle qui réaliserait notre identité : en cela il n’est pas de Sens individuel qui puisse nous mener. Or cependant cet a priori d’une signification qui nous serait intime et qui se réaliserait dans le vécu, est le fondement de toute personnalisation : est ce qui pousse sans cesse à synthétiser le divers, et le n’importe quoi, en une unité (du moi).

 

De par la philosophie il est un autre cheminement. Qui tend non plus à réaliser qui l’on est, mais à déployer notre être hors-champ. Hors du champ du monde des mois. Le moi n’existe que baigné dans le relationnel, mais son apparition, en tant qu’individualité déploie une tout autre orientation : une irrésolution extraordinaire.

L’individualité voit, perçoit, ressent, imagine, crée, existe ailleurs et autrement.

Il est un monde humain, mais il est un univers individuel.

L’individualité sent bien que son univers est mille fois plus vaste que le monde humain ; que n’importe quel monde humain de quelque peuple que ce soit. Que sa vision aboutit au réel pur. Que c’est de là qu’il est issu. Qu’il nait dans l’immanence absolue. Que son être réel appartient à l’extériorité.

Qu’il nourrit la pensée, l’art, la religion, l’humanisation, les peuples depuis toujours.

Commenter cet article